visuel copie

Il fait beau – Fany Cachal

Comme il n’est pas facile de parler de soi, je vais partager la parole avec ma copine Domino, qui a de si jolis mots et sait poser les bonnes questions…

IMG_3416

Domino :
Chez Fany
Il fait beau ?… Non, il fait TOUJOURS beau !!!
Il suffit de pénétrer dans ton univers pour être submergé par sa douceur et sa chaleur, transporté par tes éclats de rire, tellement communicatifs que les mouettes rieuses piquées par la curiosité, ne se lassent pas de passer et repasser en plané au dessus de ta terrasse… ton atelier en plein-air.
D’où te vient cette passion pour la laine ?

Fany :
D’abord tricoteuse crocheteuse, comme ma mère et ma grand-mère, j’ai vite réalisé que mon amour pour le mouton était incontournable. J’ai vécu dans un élevage, avec mon Border Collie pour compagnon et obtenu un diplôme de responsable d’exploitation agricole. Mais la vie m’a emmené ailleurs, me ramenant à la matière.

IMG_2658

Domino :
La 1re chose qui saute à nos yeux, c’est ton contact profond, quasi viscéral avec la laine…
Il faut que tu la sentes, la touches et plonges ta tête avec délectation dans les toisons. Tu es intarissable sur le sujet des races et des textures…
Depuis presque 3 ans, tu as découvert l’univers du filage, de la teinture et des mélanges cardés… Quelle est ta ligne conceptrice, ton dada ?

Fany :
Je suis fascinée par les couleurs et textures des laines naturelles en toison et  mes mélanges ont toujours une base brute. Cette matière un peu rustique, je l’adoucis avec du MacoMérinos, mon adoucissant préféré et lui apporte des touches modernes, parfois rigolotes et ludiques en ajoutant des textures, de la soie, du kibrille, des matières étonnantes ou précieuses. Pour moi la laine n’a rien d’austère ou de neutre, j’aime qu’elle soit vive et gaie !

IMG_2828     Les doudous

Domino :
Tu fais partie des fondateurs de Cap Laine. Qu’est-ce qui compte pour toi dans cette aventure ?

Fany :
Il y a beaucoup de brebis sur le territoire français, autour de nous. Chaque brebis produit un manteau de laine par an et toute cette laine fait un très long chemin quand elle parvient à venir jusqu’à nos mains d’artisanes ou de passionnées. J’aimerai que le contact entre les producteurs et les utilisateurs de fibres se simplifie. Nous disposons de moyens modernes de communication et Cap Laine a été créé pour faciliter cette mise en réseau. Et puis j’aime le partage, la mise en commun. Ça compte beaucoup pour moi.

Domino :
Où peut-on te trouver ?

Fany :
Pour discuter, je suis là, sur Facebook ou sur Ravelry
Mes laines filées, nappes cardées et accessoires tricotés sont sur Naturalwoolplace, la plateforme de vente en ligne dédiée à la laine naturelle https://www.naturalwoolplace.com/fr/ilfaitbeau

retour à la liste des portraits

Laisser un commentaire